08/05/2016

Citroën conserve l’avantage à Marrakech

Citroën conserve l’avantage à Marrakech

Disputées sur le nouveau Circuit Moulay El Hassan de Marrakech, les qualifications du FIA WTCC n’ont pas été favorables aux pilotes Citroën Total. En lice pour la pole position, José María López a finalement réalisé le quatrième temps, tandis qu’Yvan Muller n’a pas dépassé le stade de la Q2 pour onze millièmes de secondes.

Grâce aux efforts conjugués de Muller, Bennani et López, Citroën a maintenu son avance au Championnat du Monde en remportant le MAC3.

Vendredi, les pilotes du FIA WTCC posaient leurs roues sur le nouveau Circuit Moulay El Hassan, qui emprunte les avenues de la banlieue de Marrakech. Étroit, lent et caractérisé par des changements d’adhérence liés aux différents revêtements, le tracé ne recueillait guère l’adhésion des pilotes.

Ce samedi matin, il fallait pourtant s’employer à trouver les bons réglages en vues des qualifications et des courses. Les Citroën C-Elysée WTCC devaient aussi composer avec un lest supérieur de 40 kg à la plus proche concurrence. Troisième de chacune des séances, José María López démontrait le niveau de performance encore atteint par la voiture double Championne du Monde.

Les qualifications débutaient avec une première séance de trente minutes, au lieu des vingt habituelles en raison des risques de drapeaux rouges. Aucune interruption ne venait pourtant perturber la séance et les Citroën C-Elysée WTCC officielles se plaçaient aisément dans les douze premiers.

Dans les derniers instants de la Q2, Pechito produisait un effort imparable pour arracher le meilleur temps de la journée en 1’21’’457, six petits millièmes de secondes devant Norbert Michelisz ! Monté en puissance au cours de la session, Yvan ne parvenait pas à gagner son ticket pour la Q3, puisqu’il réalisait le sixième chrono.

Seul pilote à défendre les chances de Citroën pour la pole position, José María López réalisait un premier secteur record. Mais en touchant sèchement un vibreur du virage n°4, l’Argentin cassait la lame aérodynamique de son pare-chocs. Il terminait son tour avec le quatrième temps, à 162/1000e du meilleur temps.

Les voitures restant en parc fermé avant le MAC3, Pechito était contraint de s’élancer avec une C-Elysée toujours endommagée. Yvan Muller et Mehdi Bennani partaient donc en tête, avec l’espoir que la voiture de leur équipier tienne la distance. À l’issue des deux tours, les Citroën réalisaient une belle performance en obtenant le meilleur chrono et les dix points pour le Championnat du Monde des Constructeurs.

ILS ONT DIT

Yves Matton (Directeur Citroën Racing) : « Au vu des caractéristiques du circuit et de l’écart de lest avec les autres constructeurs, nous savions que la conquête de la pole position ne se ferait qu’avec une certaine prise de risques. Pechito a jeté toutes ses forces dans la bataille et nous ne pouvons le blâmer d’avoir essayé ! Évidemment, la situation n’est pas idéale pour les courses, surtout sur un circuit où il est visiblement impossible de dépasser. Mais nos pilotes seront prêts à saisir la moindre opportunité. »

José María López : « Il était possible de faire la pole position, comme nous l’avons montré en Q2 avec le meilleur temps de la journée… Je pense que j’étais un peu plus à limite que les autres pilotes de Citroën C-Elysée WTCC et je voulais attaquer encore un peu plus fort en Q3. J’ai fait une erreur en perdant la voiture au freinage du virage n°4. J’ai perdu une bonne demi-seconde en heurtant le vibreur. Cela a compromis mon tour, mais aussi le MAC3 car nous ne pouvions pas réparer le pare-chocs qui était cassé. Nous ne savions pas si la voiture allait tenir, mais cette fois encore elle s’est montrée suffisamment solide ! Je m’en veux car je n’aime pas faire d’erreur. Cela me permettra d’apprendre et de progresser pour les prochaines fois. »

Yvan Muller : « Malgré un lest toujours handicapant – puisque nous embarquons 40 kg de plus que nos principaux adversaires – et un circuit qui ne met pas en valeur la performance, nous avions le potentiel pour réaliser un très bon résultat aujourd’hui. Les réglages ne me correspondaient pas totalement mais j’ai tout de même essayé d’aller chercher une place en Q3. Cela s’est joué à quelques millièmes, c’est dommage car cette sixième place me condamne à deux positions difficiles sur les grilles de départ. Heureusement nous avons marqué le maximum de points pour Citroën en MAC3. »

CLASSEMENTS

QUALIFICATIONS
1. Rob Huff (Honda Civic WTCC)
2. Norbert Michelisz (Honda Civic WTCC)
3. Tiago Monteiro (Honda Civic WTCC)
4. José María López (Citroën C-Elysée WTCC)
5. Nick Catsburg (Lada Vesta WTCC)
6. Yvan Muller (Citroën C-Elysée WTCC)
12. Tom Chilton (Citroën C-Elysée WTCC)
14. Mehdi Bennani (Citroën C-Elysée WTCC)
15. Grégoire Demoustier (Citroën C-Elysée WTCC)

MAC3
1. Citroën
2. Lada
3. Honda