29/05/2016

Double victoire de López sur le Nürburgring !

Double victoire de López sur le Nürburgring !

Après avoir hérité de la victoire pour la manche d’ouverture, José María López s’est montré intraitable lors de la course principale. Avec un double succès acquis sur le Nürburgring, l’Argentin s’envole au classement du Championnat du Monde. Citroën creuse également l’écart chez les Constructeurs.

Disputées en lever de rideau des 24 Heures du Nürburgring, les deux courses de FIA WTCC ont bénéficié d’un ciel radieux, quelques heures avant qu’un orage de grêle ne s’abatte sur le massif de l’Eifel !

Au départ de la course d’ouverture, Yvan Muller et José María López étaient placés aux 8e et 9e positions sur la grille. Dès les premiers virages, les pilotes de l’équipe Citroën Total se faufilaient au sein du peloton pour se positionner derrière Tiago Monteiro, Mehdi Bennani et Thed Björk ! Dès le premier tour, Bennani perdait du terrain et il était débordé par ses poursuivants. Puis Björk abandonnait, non sans avoir maculé d’huile le pare-brise de la C-Elysée d’Yvan.

Monteiro, Muller et López étaient toujours dans cet ordre à l’abord du troisième et dernier tour, chacun attendant l’ultime longue ligne droite pour tenter de profiter de l’aspiration. Mais la sortie de route de Tiago Monteiro semait le chaos : Yvan ne pouvait l’éviter et il le percutait ! Pechito évitait de justesse les deux leaders en perdition et il franchissait la ligne d’arrivée en vainqueur devant Tom Chilton, auteur d’une course solide au volant d’une des Citroën C-Elysée WTCC de l’équipe SLR.

Les voitures n’étant pas rapatriées dans la pitlane entre les deux courses, les mécaniciens ne pouvaient même pas tenter de réparer la voiture d’Yvan en vue de la course principale. José María López était placé en pole position devant Norbert Michelisz, Tom Chilton et Rob Huff.

À l’extinction des feux rouges, Norbert Michelisz prenait le meilleur départ et il prenait l’avantage sur le poleman ! Mais avant même d’entrer sur la Nordschleife, José María López prenait les commandes et il se ménageait rapidement un petit écart. Derrière Michelisz, Chilton et Huff se joignaient au groupe de tête.

Tout au long des trois tours, José María López gérait son avance en se montrant attentif à l’usure de ses pneumatiques. Il s’imposait devant Michelisz et Chilton, auteur d’une résistance héroïque face aux assauts de Huff !

Pour la deuxième fois de sa carrière en FIA WTCC, José María López marquait le score maximum de 55 points. Au Championnat du Monde, Pechito compte désormais 69 points d’avance sur Tiago Monteiro. Yvan Muller occupe la sixième place derrière Huff, Michelisz et Bennani. L’écart est identique pour le classement Constructeurs, toujours mené par Citroën.

Après avoir passé le cap de la mi-saison en Allemagne, le Championnat du Monde se poursuivra sur le Moscow Raceway (Russie) les 11 et 12 juin.

ILS ONT DIT

Yves Matton (Directeur de Citroën Racing) : « D’un côté, nous ressentons une forme de frustration avec l’abandon d’Yvan. Il réalisait un excellent week-end jusque-là, en nette progression par rapport à l’année passée. Mais une fois de plus cette saison, il a manqué de réussite et ce sont des circonstances hors de son contrôle qui l’ont empêché d’obtenir un bon résultat. Nous espérons vraiment que les prochaines courses lui seront plus favorables. Pechito a su faire preuve de maîtrise pour récupérer la victoire dans cette première course, avant de contrôler la seconde malgré un départ compliqué. Avec la pole position, un nouveau record de la piste en WTCC et deux succès en courses, le bilan de son week-end est exceptionnel puisqu’il marque le nombre maximum de points. Il s’agit également d’une belle opération pour Citroën, grâce aux points marqués par Pechito et Tom Chilton. Après quelques courses pour s’habituer à la Citroën C-Elysée WTCC, Tom a réalisé un très bon week-end en se plaçant aux avant-postes dès les premiers essais libres. Il a franchi un cap et c’est de bon augure pour la suite de la saison. »

José María López : « C’est vraiment particulier de remporter les deux courses sur ce circuit. J’avais déjà réussi cela en 2014 à Termas de Río Hondo, mais je n’osais pas l’imaginer ici, surtout avec 80 kg de lest. Je n’ai pas vraiment savouré la première course, car je n’ai pas été chercher cette victoire. Je ne parvenais pas à prendre le dessus sur Yvan dans la ligne droite, car il bénéficiait lui aussi de l’aspiration de Tiago. J’ai vu Tiago taper le rail, c’était vraiment impressionnant et je n’ai eu qu’une fraction de seconde pour réagir. Je suis content que Tiago et Yvan s’en soient sortis indemnes. Dans la course principale, j’ai pris un bon départ, mais celui de Norbi a été encore meilleur et j’étais surpris de le voir devant moi. J’ai pu reprendre l’avantage et ensuite j’ai cherché à maintenir un bon rythme en préservant la voiture et les pneus. Alors que nous atteignons le cap de la mi-saison, les 55 points marqués ce week-end me donnent un énorme coup de boost au classement général. Ce sont maintenant les autres qui vont devoir prendre des risques pour revenir. »

Yvan Muller : « La course d’ouverture se passait plutôt bien. Le premier tour avait tout de même été difficile, car la voiture de Björk perdait de l’huile qui maculait mon pare-brise. Quand il a abandonné, j’ai hérité de la deuxième place, ce qui constituait déjà un bon résultat en partant huitième. Je savais qu’en restant dans le sillage de Tiago Monteiro, je pourrais le déborder en profitant de l’aspiration dans la dernière longue ligne droite. Malheureusement, il a crevé dans un virage à près de 250 km/h. Sa voiture a tapé le rail avant de revenir au milieu de la piste. J’ai aussitôt freiné en bloquant les roues mais je n’ai pas pu éviter le choc. J’avais ensuite peur d’être percuté par un autre concurrent, mais heureusement tout s’est bien passé et nous nous en sortons sans mal. »

RÉSULTATS

COURSE 1
1. José María López (Citroën C-Elysée WTCC)
2. Tom Chilton (Citroën C-Elysée WTCC)
3. Norbert Michelisz (Honda Civic WTCC)
4. Rob Huff (Honda Civic WTCC)
5. Mehdi Bennani (Citroën C-Elysée WTCC)
6. Hugo Valente (Lada Vesta WTCC)
7. Gabriele Tarquini (Lada Vesta WTCC)
8. Fredrik Ekblom (Volvo S60 Polestar)
9. Nick Catsburg (Lada Vesta WTCC)
10. Sabine Schmitz (Chevrolet RML Cruze TC1)
MT : Tom Chilton en 8’47’’586

COURSE 2
1. José María López (Citroën C-Elysée WTCC)
2. Norbert Michelisz (Honda Civic WTCC)
3. Tom Chilton (Citroën C-Elysée WTCC)
4. Rob Huff (Honda Civic WTCC)
5. Mehdi Bennani (Citroën C-Elysée WTCC)
6. Nick Catsburg (Lada Vesta WTCC)
7. Fredrik Ekblom (Volvo S60 Polestar)
8. Thed Björk (Volvo S60 Polestar)
9. Gabriele Tarquini (Lada Vesta WTCC)
10. Hugo Valente (Lada Vesta WTCC)
MT : Mehdi Bennani en 8’48’’463

CHAMPIONNAT DU MONDE ‘PILOTES’
1. José María López 193 pts
2. Tiago Monteiro 124 pts
3. Rob Huff 122 pts
4. Norbert Michelisz 120 pts
5. Mehdi Bennani 103 pts
6. Yvan Muller 83 pts
7. Tom Chilton 78 pts
8. Nick Catsburg 62 pts

CHAMPIONNAT DU MONDE ‘CONSTRUCTEURS’
1. Citroën 447 pts
2. Honda 378 pts
3. Lada 205 pts
4. Volvo 111 pts