02/05/2016

José María López et Yvan Muller sur les terres de Mehdi Bennani !

José María López et Yvan Muller sur les terres de Mehdi Bennani !

Devenu au fil des années un rendez-vous incontournable du FIA WTCC, le circuit de Marrakech inaugure un nouveau tracé, aux caractéristiques fondamentalement différentes du précédent.

Leaders des Championnats du Monde, José María López et Citroën voudront poursuivre leur marche en avant, tandis qu’Yvan Muller cherchera à accrocher sa première victoire 2016. Sur leur route, les pilotes Citroën Total trouveront Mehdi Bennani, qui bénéficiera du soutien indéfectible du public après un début de saison étincelant au volant de sa Citroën C-Elysée WTCC de l’équipe SLR.

Apparu au calendrier du FIA WTCC en 2009, le Circuit Moulay El Hassan de Marrakech était jusqu’ici caractérisé par ses longues lignes droites, entrecoupées de chicanes et reliées par une épingle et quelques courbes rapides. Ce tracé atypique, bordé de murs de protection en béton, constituait un des terrains de jeu favoris des Citroën C-Elysée WTCC.

En 2014, pour sa toute première course dans la discipline, l’équipe Citroën Total avait signé un retentissant triplé avec José María López, Sébastien Loeb et Yvan Muller, puis un doublé en course 2. L’an passé, Citroën avait obtenu au Maroc le premier quintuplé de son histoire en sport automobile, avec López, Ma, Loeb, Bennani et Muller ! Dans la foulée, un triplé emmené par Yvan Muller complétait l’invincibilité des C-Elysée sur le tracé de 4,545 km.

Changement de décor en 2016 avec un nouveau circuit, situé au même endroit mais aux caractéristiques on ne peut plus éloignées du précédent. Tournant dans le sens antihoraire, la piste serpente autour du paddock avant d’emprunter en sens inverse une partie de l’ancien tracé. Avec seulement 2,971 km de longueur, il s’agira d’une des pistes les plus courtes de l’histoire du FIA WTCC.

« J’appréciais le caractère de l’ancien circuit, qui ne ressemblait à aucun autre sur la planète », note José María López. « Après ma préparation sur le simulateur de Citroën Racing, j’ai l’impression que ce nouveau tracé sera très lent. Nous ne dépasserons pas les 200 km/h et je ne vois pas vraiment d’endroit pour doubler. La piste semble étroite, sans gros freinage qui permettrait de surprendre un adversaire. Ce sera un véritable challenge, notamment en qualifications en raison de la faible longueur du tracé. Les temps seront très serrés et la moindre erreur se paiera encore plus cher qu’ailleurs. En tous cas, je suis heureux de retrouver le Maroc, surtout après un début de saison aussi froid… L’ambiance est toujours extraordinaire à Marrakech. »

« Comme José, je regrette que les lignes droites aient été raccourcies à ce point. Nous ne mettrons jamais la sixième et peut-être même pas la cinquième », complète Yvan Muller. « Le tracé nécessitera de garder un bon rythme. Sur le papier, les possibilités de dépassements seront limitées, mais je ne porterai un jugement définitif qu’une fois sur place. J’espère réaliser un bon week-end, meilleur que celui du Hungaroring. Certes, j’ai ouvert mon compteur de podiums, mais c’est la victoire que je vise ! »

Véritable héros national, Mehdi Bennani bénéficiera de toutes les faveurs du public. Deuxième en France et en Slovaquie, vainqueur en Hongrie, le pilote de la Citroën C-Elysée WTCC préparée par l’équipe SLR s’est imposé comme la révélation du début de saison. Actuel troisième du Championnat du Monde derrière José María López et Tiago Monteiro, Mehdi voudra poursuivre sa bonne série. Comme lors des trois premières manches, il sera nominé au côté de Pechito et Yvan pour représenter Citroën en MAC3.

Après un premier équilibrage des performances en Hongrie, les poids de compensation seront de nouveau revus. Les Citroën embarqueront toujours 80 kg de lest, contre 40 kg pour les Honda, 30 kg pour les Lada et 0 kg pour les Volvo et Chevrolet.

Grâce aux doublés obtenus par Bennani / Chilton et López / Muller sur le Hungaroring, Citroën compte 40 points d’avance au Championnat du Monde des Constructeurs.

HORAIRES

VENDREDI 6 MAI 2016
12h30 : essais privés (30’)

SAMEDI 7 MAI 2016
09h00 : essais libres 1 (30’)
11h30 : essais libres 2 (30’)
15h00 : qualifications (20’ + 10’ + 1 tour)
16h30 : MAC3

DIMANCHE 8 MAI 2016
12h15 : Course d’ouverture (21 tours)
17h15 : Course principale (22 tours)