08/08/2016

La C-Elysée WTCC reste invaincue en Argentine !

La C-Elysée WTCC reste invaincue en Argentine !

Grâce à José María López et Tom Chilton, la Citroën C-Elysée WTCC remporte deux nouvelles victoires pour rester invaincue en Argentine. Les résultats acquis à Termas de Río Hondo permettent à Citroën et Pechito de creuser un peu plus l’écart en tête des Championnats du Monde. Sur le podium de la course d’ouverture, Yvan Muller se rapproche de la place de dauphin.

À l’issue des qualifications, l’équipe Citroën Total décidait de remplacer le moteur de la voiture de José María López, qui présentait une anomalie susceptible de mettre à mal la fiabilité. En vertu du règlement, l’Argentin écopait d’une relégation en queue de peloton pour la course d’ouverture.

En début d’après-midi, Yvan Muller venait donc se placer sur la septième place de la grille de départ, tandis que Pechito passait de la dixième à la dix-huitième position.

À l’extinction des feux, Tom Chilton profitait de sa place en première ligne pour virer en tête au volant de la Citroën C-Elysée WTCC de l’équipe SLR. Le Britannique devançait Filippi, Rob Huff et Yvan Muller, en bagarre pour une place sur le podium après un envol parfait !

Peu avant la mi-course, Filippi craquait sous la pression de ses poursuivants et il perdait progressivement du terrain. Yvan Muller récupérait donc la troisième position en restant dans le sillage de Huff. Le quadruple Champion du Monde ne lâchait rien, mais il ne parvenait pas à trouver l’ouverture et il coupait la ligne d’arrivée à la même place. Auteur d’une course parfaite, Tom Chilton remportait sa première victoire au volant d’une Citroën.

Dans le même temps, le public de Termas de Río Hondo s’était passionné pour la remontée tonitruante de José María López. Quatorzième après un tour, l’Argentin rentrait dans le top 10 deux boucles plus tard. Porté par des tribunes s’enflammant à chaque dépassement, Pechito se hissait ainsi jusqu’à la cinquième place, synonyme de points importants pour le classement général.

Dans la foulée, la course principale s’annonçait plus facile à aborder pour Pechito, puisqu’il était placé en pole position ! Yvan Muller était quant à lui quatrième sur la grille.

Mais au départ, Norbert Michelisz surprenait tout le monde pour virer en tête devant José María et Yvan, qui se retrouvaient côte à côte dans la longue ligne droite ! De justesse, l’Argentin conservait l’avantage sur le Français et les pilotes Citroën Total se lançaient à la poursuite de Michelisz.

Ainsi, Yvan poussait le leader à la faute en l’attaquant. Pour défendre sa position, Michelisz ouvrait la porte à Pechito, qui prenait la tête ! Muller s’engouffrait aussitôt dans le sillage de son équipier, mais il était touché par Michelisz. Après un passage dans le bac à graviers, la Citroën C-Elysée WTCC n°68 repartait en cinquième position.

La hiérarchie n’évoluait plus jusqu’à l’arrivée et José María López décrochait sa septième victoire de la saison ! Depuis le sommet du podium, il pouvait remercier le public – massé à la façon des 24 Heures du Mans – pour son soutien indéfectible.

Au Championnat du Monde, Pechito augmentait son avance à 117 points, tandis qu’Yvan Muller remontait au troisième rang, à sept points du deuxième. Chez les Constructeurs, Citroën creusait également l’écart pour compter 196 unités de marge.

ILS ONT DIT

Yves Matton, Directeur de Citroën Racing : « Une semaine après le succès de Kris Meeke au Rallye de Finlande, l’été semble réussir à Citroën Racing ! C’est une grande satisfaction d’offrir à Citroën Argentine ces deux victoires. Ce week-end, nous avons assisté à un véritable effort collectif. Les mécaniciens ont effectué de l’excellent travail en changeant le moteur de la voiture de José María López et il a pu renouer avec la victoire devant son public. Il faut souligner la contribution d’Yvan à ce succès. En attaquant Michelisz, il savait qu’il faisait le jeu de Pechito et cette action a été décisive. Malheureusement, il n’est pas récompensé par un résultat à la hauteur de son niveau de performance. Bravo également à Tom Chilton, qui remporte son premier succès avec SLR et la Citroën C-Elysée WTCC. La situation aux Championnats du Monde est parfaite, mais nous ne pouvons pas relâcher nos efforts. »

José María López : « C’est un week-end très positif sur le plan des résultats. Je suis aussi très ému d’avoir gagné une nouvelle fois devant mon public. Avec l’équipe, nous avons décidé de remplacer le moteur car nous estimions que ce circuit me laisserait l’opportunité de remonter. La course d’ouverture a été excitante, ma Citroën C-Elysée était parfaite et j’ai réussi à gagner des places sans risquer d’abîmer la voiture. Au départ de la course principale, Norbi a réussi un très bon départ, un peu comme au Nürburgring. Ensuite, il défendait parfaitement sa position. Je dois remercier Yvan, je pense que ça aurait été beaucoup plus difficile de gagner sans son attaque sur Norbi. Une pole position, une victoire et une cinquième place me permettent de me rapprocher de mon objectif : un troisième titre consécutif ! »

Yvan Muller : « Ce n’est pas un bon week-end pour moi. J’avais la voiture pour faire la pole position, mais ma petite erreur a conditionné la suite des évènements. Aujourd’hui, j’ai pris deux bons départs. Dans la course d’ouverture, cela m’a permis d’aller chercher une place sur le podium. J’étais en lice pour décrocher un autre bon résultat dans la seconde manche, mais je me suis pris un coup par Michelisz et cela me coûte la deuxième place. La bagarre pour la place de vice-Champion ne sera pas inintéressante, mais cela m’importe peu. Ma véritable satisfaction est d’avoir apporté des points importants pour Citroën. »

CLASSEMENTS

COURSE D’OUVERTURE

  1. Tom Chilton (Citroën C-Elysée WTCC)
  2. Rob Huff (Honda Civic WTCC)
  3. Yvan Muller (Citroën C-Elysée WTCC)
  4. Tiago Monteiro (Honda Civic WTCC)
  5. José María López (Citroën C-Elysée WTCC)
  6. Norbert Michelisz (Honda Civic WTCC)
  7. Tom Coronel (Chevrolet RML Cruze TC1)
  8. Mehdi Bennani (Citroën C-Elysée WTCC)
  9. James Thompson (Chevrolet RML Cruze TC1)
  10. John Filippi (Chevrolet RML Cruze TC1)
  11. Thed Björk (Volvo S60 WTCC)
  12. Grégoire Demoustier (Citroën C-Elysée WTCC)

MT : José María López en 1’45’’994

 

COURSE PRINCIPALE

  1. José María López (Citroën C-Elysée WTCC)
  2. Tom Coronel (Chevrolet RML Cruze TC1)
  3. Rob Huff (Honda Civic WTCC)
  4. Tiago Monteiro (Honda Civic WTCC)
  5. Yvan Muller (Citroën C-Elysée WTCC)
  6. Esteban Guerrieri (Chevrolet RML Cruze TC1)
  7. Mehdi Bennani (Citroën C-Elysée WTCC)
  8. Norbert Michelisz (Honda Civic WTCC)
  9. Tom Chilton (Citroën C-Elysée WTCC)
  10. John Filippi (Chevrolet RML Cruze TC1)

MT : José María López en 1’45’’899

CHAMPIONNAT DU MONDE PILOTES

  1. José María López 284 pts
  2. Tiago Monteiro 167 pts
  3. Yvan Muller 160 pts
  4. Rob Huff 157 pts
  5. Mehdi Bennani 144 pts
  6. Norbert Michelisz 143 pts
  7. Nick Catsburg 139 pts
  8. Tom Chilton 130 pts

 

CHAMPIONNAT DU MONDE CONSTRUCTEURS

  1. Citroën 702 pts
  2. Honda 506 pts
  3. Lada 406 pts
  4. Polestar 194 pts